4 choses que vous devez savoir sur le pilote de course

Le pilote de course est encore appelé coureur automobile. Ce professionnel participe à des compétitions nationales, régionales et internationales. Aussi passionnant que tout métier, celui-ci demande bien evidemment certaines qualités. Autant dire que pour faire du pilotage automobile, il faut y aller étape par étape.

1. Que fait le pilote de course ?

Le coureur automobile conduit un véhicule automobile, pendant une compétition ou une course. Comme Jonathan Sicart, il est un sportif de haut niveau qui use de techniques bien précises pour évoluer sur un circuit. Ce n’est qu’après des années d’entraînement qu’il parvient à acquérir une technique irréprochable.

Généralement, les pilotes de course sont des gens qui ont découvrir la discipline depuis leur bas-âge et qui ont fini par développer une passion pour elle. Plus précisément, les bases de ce sport s’acquièrent dans le karting. Précisons que le sport automobile regroupe plusieurs autres disciplines comme le rallye, la F3000, la F1 et la F2.

2. Quelle formation pour devenir pilote de course ?

 
Pour conduire sur piste, il faut avoir au moins 16 ans. Il faut également posséder un permis et une licence délivrée par la FFSA ou Fédération Française du Sport Automobile. Depuis 1993, cette organisation a ouvert l’Auto Sport Academy, un centre de formation pour les futurs champions de la discipline.

Outre ses qualifications professionnelles et les diplômes qui lui sont délivrés, le pilote de course doit travailler sa concentration et savoir gérer son stress. Ces deux qualités lui permettront de rester focus sur son objectif et de ne pas s’affoler lorsque tout ne se passe pas comme prévu pendant la course. Il doit aussi maîtriser du bout des doigts toutes les règles de sécurité et disposer de bons réflexes.

3. Quels sont les débouchés du pilotage automobile ?

Ils sont des milliers de sportifs à s’engager chaque année dans le pilotage automobile. Seulement, très peu, voire une vingtaine, finissent par signer un contrat avec des constructeurs automobiles et gagnent bien leurs vies. Pour tout le reste, il est relativement difficile de gagner sa vie exclusivement avec le pilotage automobile.

Mentionnons aussi que le salaire de ces professionnels varie selon le constructeur avec lequel le contrat a été signé. Il fonctionne aussi en fonction de leur catégorie. Les champions du monde de la discipline gagnent plus de 30 millions d’euros par an.

4. Quelles sont les voitures destinées au pilotage de course ?

La voiture à conduire sur un circuit dépend des motivations du pilote. En effet, chaque véhicule a son propre mode de conduite et ses singularités. Jonathan Sicart, lui, est très habitué aux Ferrari et a même été Champion d’Europe Maserati Trofeo Corse. Certains modèles de Ferrari sont intégrés dans le groupe des GT ou Gran Turismo. La GT est une voiture sportive et très luxueuse qui peut rouler aussi bien sur un circuit que sur une route. Il y a aussi les super sportives et les monoplaces prestigieuses et rapides. Les voitures de drift et de rallye sont aussi conçues pour le pilotage de course.

Auteur de l’article : Camille

Camille
Grande voyageuse et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *