Acanthe plébiscite une meilleure politique RSE des organisations

Depuis le début de l’année 2021, l’entreprise Acanthe a décidé de de compenser son empreinte carbone en procédant à la plantation d’arbres. Cette démarche étant au final simple et pas assez coûteuse, la structure souhaite désormais la plébisciter auprès des TPE-PME. Ceci, afin d’inciter chaque entrepreneur et chef d’entreprise à prendre un peu de recul sur la crise actuelle, et penser déjà à demain. Quels sont donc les atouts d’une telle action ?

Plus qu’une stratégie business, un engagement citoyen


Copy news, devenue Acanthe depuis début 2021, est une entreprise qui évolue avec son temps. Très tôt sensibilisée à son impact environnemental, l’entreprise, sous l’impulsion de son nouveau gérant, décide alors dès 2008 d’imposer le recyclage de ses cartouches d’encre. Elle promeut également le label Imprim’Vert. En 2010, l’entreprise fait réaliser un bilan carbone qui couvre l’ensemble de la chaîne de valeur d’un document imprimé.

Il s’agit notamment de la fabrication de papier et de machines. Suivant les résultats d’une analyse, le plus gros poste (deux tiers) de l’empreinte carbone calculée venait finalement de la création de papier. Pour réduire son empreinte carbone, l’entreprise adopte alors une stratégie d’attention sur les approvisionnements papier. Elle privilégie alors désormais des papiers créés de façon responsable (issus de forêts gérées durablement) et localement pour réduire l’impact de son transport.

Notons par ailleurs que : “ Lors du 1er confinement, la nature a repris ses droits dans les villes. C’est ainsi que le chef de fabrication a eu l’idée de planter les arbres, dans le but de poursuivre la politique de l’entreprise et réussir ainsi à compenser ce que nous ne pouvions réduire. J’ai donc ressorti notre bilan carbone et calculé le surcoût qu’impliquerait pour Acanthe une telle politique. Le surcoût en question a semblé bien négligeable en comparaison avec le sentiment de réussir à compenser notre impact environnemental.” raconte Arnaud Adler, le gérant d’Acanthe.

Ainsi, ce qui ne peut être réduit, est désormais compensé. Depuis le début de l’année 2021, chaque mois, le calcul est réalisé sur le chiffre d’affaires, indexé au bilan et compensé. Déjà plus de 100 arbres ont pu être plantés sur les deux premiers mois de l’année 2021, soit plus de 15 tonnes de CO2 stockées à terme.

Une volonté affichée d’embarquer les clients

Au-delà de sa politique qui fédère ses équipes en interne, l’entreprise Acanthe souhaite impliquer ses clients dans sa démarche environnementale. Dans un premier temps, elle s’est alors fixée l’objectif de leur faire prendre conscience que chacun de leur achat est compensé par leur prestataire. Toutefois, l’entreprise pousse plus loin encore son engagement client, en leur proposant des visuels neutres ou marqués.

L’entreprise a opté pour une telle action, dans le but de les inviter à communiquer dessus, voire même apposer le label sur leurs documents. En outre, la prochaine étape serait de leur laisser le choix des programmes où leur achat sera compensé. Déterminée à inscrire ces pratiques dans les mœurs du plus grand nombre, l’imprimerie Acanthe partage son expérience et espère initier de nouvelles prises de conscience chez d’autres TPE-PME, tous secteurs confondus.

Auteur de l’article : Camille

Grande voyageuse et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *