Chaudière à gaz : différents types, utilité et entretien

Grâce à la chaleur qu’elle procure durant les périodes de grand froid, la chaudière est un appareil qui assure le bien-être et le confort des habitants d’une maison. Cet appareil qui est à la fois performant, rentable et facile à entretenir se décline en plusieurs modèles et il nécessite au moins un entretien par an. Face aux multiples avantages qu’elle offre, la chaudière est par ailleurs plébiscitée aussi bien pour les rénovations que pour les constructions neuves. Pour en savoir plus sur l’utilité de cet appareil ainsi que sur son entretien, prenez connaissance des informations qui suivent.

La chaudière, qu’est-ce que c’est ?

Considérée comme l’élément principal du dispositif de chauffage d’une habitation, la chaudière est un appareil dont la principale mission est de produire une eau chaude qui est répartie dans l’ensemble du réseau de chauffage par le biais des canalisations et des radiateurs.

Ce n’est toutefois pas la seule utilisation de cet appareil, puisque ce dernier peut aussi créer de la chaleur pour des applications industrielles. Cet appareil est par ailleurs constitué d’un corps de chauffe ainsi que d’un circuit d’eau intégré qui assurent la récupération de la chaleur que produit un brûleur qui utilise suivant le modèle de la chaudière du fioul, du bois ou du gaz. En fonction de ses appels de puissance et de ses dimensions, cet appareil génère un rendement de production. Qu’elle soit donc au fioul, à gaz ou à bois, la chaudière présente divers rendements suivant ses applications.

 

 

Les différents types de chaudières

Il existe sur le marché différents types de chaudières qui présentent toutes des caractéristiques distinctes. Durant l’acquisition de cet appareil, vous pourrez en effet effectuer votre choix entre :

  • La chaudière à gaz à condensation ;
  • La chaudière à gaz à basse température ;
  • La chaudière à fioul à condensation ;
  • La chaudière à bois.

La chaudière à gaz à condensation

Cette solution de chauffage offre de nombreux avantages aux utilisateurs. L’on pourra dans un premier temps évoquer son fonctionnement qui est très simple. Tout en brulant du butane ou du gaz naturel, cet appareil produit de la chaleur. Il faut également savoir qu’une chaudière à gaz à condensation est plus performante que les modèles plus classiques. L’excellent rendement qu’offre cet appareil peut être expliqué par le fait qu’il procède à la récupération de la chaleur que renferment les fumées durant la combustion du gaz. Outre son excellent rendement, la chaudière à gaz à condensation offre aussi une optimale économie d’énergie ainsi qu’un excellent confort thermique.

La chaudière à gaz à basse température

Ce type de chaudière fonctionne grâce à la production de températures qui peuvent varier entre 35 et 60 ° C. Grâce à la technologie « basse température » dont il est doté, cet appareil convient aux foyers qui sont à la recherche d’une chaudière peu encombrante. De même, grâce à leur fixation qui s’effectue au mur, les chaudières à gaz à basse température offrent aussi un véritable gain d’espace. Pour pouvoir par ailleurs diminuer la consommation énergétique et également rendre optimal le rendement d’une chaudière, il est préférable d’équiper son logement avec des solutions de chauffage telles que les planchers chauffants ou les radiateurs à chaleur douce.

La chaudière à gaz à basse température permet par ailleurs de bénéficier d’un confort thermique adéquat tout en effectuant une économie d’énergie d’environ 15 % par rapport aux classiques modèles de chaudières.

La chaudière à fioul à condensation

La chaudière à fioul à condensation a un fonctionnement similaire à celui de la chaudière à gaz à condensation. Ainsi, les fumées qui proviennent de la combustion seront refroidies, ce qui permettra de récupérer le plus de chaleur possible avant qu’elles ne soient rejetées. Ce modèle de chaudière fonctionne grâce à un ensemble d’équipements dont le fonctionnement est quant à lui assuré par l’eau chaude. Outre le fait qu’elle permet de réduire la pollution, la chaudière à fioul à condensation est aussi facile à installer et son entretien est peu onéreux.

La chaudière à bois

Dans la mesure où son alimentation doit être réalisée par l’utilisateur, la chaudière à bois fonctionne manuellement. Étant donné que le cout des bûches est peu élevé, ce modèle de chaudière est aussi considéré comme le plus économique. En ce qui concerne le fonctionnement, les bûches sont dans un premier temps brulées au sein de la chaudière qui transmettra à son tour les calories du générateur au plancher chauffant ou aux radiateurs. La chaudière à bois est par ailleurs éligible au crédit d’impôt et elle présente un optimal confort de chauffe.

 

 

 

 

Diverses utilisations de la chaudière à gaz à condensation

En fonction de vos besoins, vous pouvez opter pour l’utilisation d’une chaudière murale ou d’une chaudière au sol. Au sein des logements collectifs, l’on privilégie toutefois les chaudières individuelles au gaz naturel. Qu’elle soit murale ou fixée au sol, la chaudière à gaz pourra être raccordée aux diverses installations à eau chaude d’une habitation. Si votre maison dispose d’un garage ou d’un sous-sol, alors il est préférable de vous tourner vers une chaudière au sol.

La chaudière murale étant quant à elle plus compacte, elle permet de libérer l’espace au sol et elle convient donc aux maisons dont les dimensions sont plutôt réduites. Lorsqu’elle est dotée d’un ballon d’eau chaude, l’alimentation de la chaudière à gaz est en général assurée par une citerne ou par le réseau de gaz de la ville. Loin d’être encombrante, la chaudière à colonne est posée au-dessus du ballon, ce qui offre un rendu plutôt esthétique. Les modèles de dernière génération de chaudières à gaz offrent quant à eux un discret fonctionnement. Leur bruit est en effet comparable à celui des lave-vaisselle de dernière génération. L’on peut donc installer cet appareil dans des pièces habitables sans craindre d’être dérangé par le bruit.

 

Optimiser le plus possible le rendement d’une chaudière à gaz à condensation

Suivant des données publiées par l’Ademe, le fonctionnement d’une chaudière à gaz à condensation est beaucoup plus économique que celui de la chaudière classique. Ceci se traduit notamment par le fait que la chaudière à gaz consomme moins de 15 à 20 % de combustibles que les modèles de chaudières standards. Pour que ce rendement puisse être optimisé, il est primordial de vérifier que le matériau qui assure le conduit de la fumée est en mesure de résister à l’acidité de tous les condensats qui sont évacués. Il faudra aussi éviter de brancher la chaudière sur un radiateur à haute température, sauf si le radiateur en question est assez grand pour pouvoir fonctionner suivant le mode de chaleur douce.

Les performances d’une chaudière à gaz seront par ailleurs plus accrues lorsqu’on dispose d’un système de chauffage de basse température. Pour ce faire, il est préférable de se doter de planchers chauffants ou de radiateurs à chaleur douce, car ils permettent de rendre optimal le rendement de la chaudière. Lorsque son branchement est effectué sur un système de chauffage de basse température, le rendement d’une chaudière à gaz à condensation peut atteindre 110 % de taux de rendement. Autrement dit, elle restituera beaucoup plus d’énergie que celle qu’elle consomme. Les factures d’énergies pourront donc être réduites automatiquement.

 

Tout savoir sur l’entretien d’une chaudière à gaz

Outre le fait qu’elle permet de rendre propre la chaudière à gaz, l’entretien de cet appareil permet avant toutes choses d’augmenter sa durée de vie tout en assurant la sécurité des occupants de l’habitation où elle est installée.

Pourquoi entretenir une chaudière à gaz ?

Une chaudière à gaz qui est mal entretenue peut être à l’origine d’une fuite de monoxyde de carbone.

Ce dernier est un gaz à la fois inodore et invisible qui présente un important risque pour la santé. Il est donc important de ne pas oublier de faire appel à un professionnel pour la réalisation de l’entretien annuelle de la chaudière. Lorsqu’elle est bien entretenue, une chaudière à gaz tombera moins en panne et sa durée de vie sera multipliée par deux. Elle consommera également moins d’énergie, ce qui permettra de réaliser des économies.

Qui est donc tenu d’assurer l’obligatoire entretien de la chaudière à gaz ?

Lorsqu’il est question d’une chaudière individuelle à gaz, l’entretien annuel incombe à l’occupant de la maison, peu importe qu’il en soit le locataire ou le propriétaire. Ledit occupant devra donc se charger de l’organisation de la visite annuelle par un chauffagiste qualifié et expérimenté. Outre l’entretien de chaudière gaz, ce professionnel effectuera aussi les réparations nécessaires s’il remarque certains dysfonctionnements. Dans le cas où la chaudière a été louée, les pièces défectueuses seront entièrement à la charge du propriétaire. La maintenance d’une chaudière collective devra quant à elle être assurée par les copropriétaires, le gestionnaire ou le propriétaire de l’immeuble.

 

 

Les différentes étapes de l’entretien de la chaudière par un professionnel

Durant son passage, le chauffagiste qualifié auquel vous avez fait appel vérifie dans un premier temps l’état de la chaudière. Cela fait, il procède ensuite au nettoyage et à l’optimisation des réglages. Il évaluera également les émissions de polluants ainsi que les performances énergétiques de la chaudière. Dans le cas où la chaudière n’est pas étanche, le chauffagiste mesure aussi la quantité de monoxyde de carbone présent dans l’air ambiant pour se rassurer qu’il n’y a aucun risque. À la fin de la visite ou au plus 15 jours après, il vous remettra une attestation qui indique les différents points qui ont été corrigés et contrôlés. Il vous donnera aussi des conseils qui vous permettront de mieux utiliser votre chaudière. C’est l’attestation qu’il vous remet qui servira en outre auprès de l’assurance lorsqu’un sinistre survient. Il importe donc de la conserver précieusement.

Les différents contrats d’entretien

Il est primordial de satisfaire aux obligations légales en procédant chaque année à l’entretien minimum des installations de votre habitation. Pour se simplifier la vie, l’idéal est de procéder à la signature de certains contrats. Au nombre des contrats d’entretien que l’on pourra vous proposer figurent par exemple :

  • Un simple contrat de mise en conformité avec les normes en vigueur ;
  • Un contrat pour des dépannages illimités de la chaudière à gaz.

Pour pouvoir par ailleurs assurer votre confort optimal ainsi que votre sécurité, il est recommandé de ne pas attendre uniquement la visite annuelle d’entretien. Pour assurer un entretien adéquat de vos équipements et installations de gaz, voici quelques conseils de sécurité :

  • Surveiller régulièrement la couleur de la veilleuse de la chaudière à gaz ;
  • Prendre le soin de fermer les arrivées de gaz qui ne sont pas raccordées ;
  • Dégager les aérations ;
  • Faire ramoner tous les ans le conduit de fumée ;
  • Respecter rigoureusement les indications du fabricant de vos équipements de gaz.
Rate this post

Auteur de l’article : Hanny

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *