Comment calculer le bilan carbone de son entreprise ?

Comment calculer le bilan carbone de son entreprise ? C’est une question cruciale que tout chef d’entreprise se pose depuis que ce calcul est devenu obligatoire en 2016. En effet, le bilan carbone est un outil qui sert à évaluer la quantité des émissions directes ou indirectes de gaz à effet de serre (GES) pour les entreprises.

Et en fonction de l’organisme et du périmètre d’étude, on distingue plusieurs méthodes de calcul. On vous dit tout dans cet article.

La méthode bilan carbone®

bilan carboneLa méthode bilan carbone® est l’une des méthodes disponibles pour calculer le bilan carbone d’une entreprise. Elle consiste à prendre en compte toutes les émissions en GES d’un produit ou d’un service consommé durant toute son existence. Elle se repose sur deux aspects à savoir : les dépenses bancaires et la définition de votre profil.

Quand on parle de dépenses bancaires, cela se réfère à l’analyse de vos dépenses via la synchronisation bancaire. Elles permettent de calculer les émissions en CO2 qui y sont associées. En ce qui concerne la définition de votre profil, elle consiste à répondre à des questions portant sur vos habitudes de consommation pour en déterminer les émissions.

Il s’agit des équipements, les alimentations, etc. Grâce à ces données, vous avez une indication précise de l’empreinte carbone utilisée par votre entreprise. Avec cette méthode, les entreprises et collectivités territoriales peuvent réaliser une évaluation globale des émissions GES qu’ils soient directs ou indirects.

La méthode bilan GES réglementaire

Encore appelé bilan carbone simplifié, le bilan GES réglementaire prend en compte les émissions directes de gaz à effet de serre et les émissions indirectes liées à l’énergie. Ce bilan est devenu obligatoire en France pour certains acteurs publics et privés notamment :

  • les entreprises ayant 500 salariés et plus (250 salariés et plus pour les DOM) ;
  • les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants ;
  • les services de l’État ;
  • les établissements publics de plus de 250 agents.

Il est également recommandé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) de faire réaliser le bilan des émissions indirectes non liées à l’énergie. Ces émissions sont majoritaires en entreprise. Par ailleurs, ce bilan doit être effectué chaque 4 ans pour le secteur privé et tous les 3 ans pour les collectivités territoriales, les services de l’État et les établissements publics.

La méthode GHG Protocol

bilan carboneComprenez par GHG Protocol « A Corporate Accounting and Reporting Standard ». C’est une méthode qui consiste à comptabiliser et à déclarer les émissions de GES pour les entreprises. La technique a été développée en 1998 par un partenariat entre le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) et le World Resources Institutes (WRI) avec des entreprises, des ONG et des représentants d’états.

Le protocole GHG a été largement diffusé sur le plan international et a servi de base pour l’élaboration de l’ISO 14064-1 : 2006. Ce protocole fut complété par le « Corporate Value Chain (Scope 3) Accounting and Reporting Standard » en 2011. Ce complément précise les postes d’émissions indirectes de GES d’une organisation.

La méthode ISO 14064-1

La méthode ISO 14064-1 est une norme internationale ISO. Entrée en vigueur en 2006, elle spécifie pour les organisations les exigences et les principes pour la quantification et la rédaction des rapports sur les émissions et suppressions des GES. Cette norme, révisée une fois en depuis 2018, fait actuellement l’objet d’une nouvelle révision. L’objectif de cette révision est d’aider les utilisateurs dans l’application de la norme ISO 14064-1.

Auteur de l’article : Camille

Grande voyageuse et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *