Entreprise et industriel : comment traiter les boues ?

Chaque individu produit en moyenne 150 litres d’eaux usées chaque jour. À cela s’ajoutent les eaux usées et les boues contenant de nombreux polluants produites par l’agriculture, les industries et les autres secteurs d’activités.

Pour éviter de dégrader davantage l’environnement par tous ces rejets, une collecte et un traitement sont indispensables. Différentes entreprises se sont spécialisées dans cette activité. Découvrez les moyens de traitement des boues en entreprise et industrie !

Qu’est-ce qu’une boue ?

Dans une station d’épuration, les eaux usées à traitement prennent le nom de boues. Les boues sont des déchets produits à partir des effluents liquides. Elles sont constituées de matières organiques, végétales et minérales.

Avant toute opération, une entreprise de traitement des eaux usées fait une classification sur la base de divers critères. On peut ainsi avoir selon l’origine des eaux usées à traiter les boues urbaines et les boues industrielles. En fonction de l’étape du processus de l’effluent liquide, on a :

  • les boues primaires ;
  • les boues secondaires (biologiques) ;
  • les boues mixtes ;
  • les boues tertiaires (chimiques ou physico-chimiques).

Cette caractérisation des boues et des eaux usées de façon plus générale permet de séparer les déchets dangereux des autres. Ce sont ces éléments dangereux qui sont traités.

Quelles sont les étapes de traitements des boues ?

Trois étapes sont habituellement suivies pour le traitement des eaux usées dans une station d’épuration. Il s’agit de l’épaississement, de la stabilisation et de la déshydratation.

L’épaississement

Dans le processus de traitement des eaux usées, l’épaississement permet de réduire le volume des boues à traiter. Elle se fait par élimination de l’eau qui favorise une augmentation de la matière solide. Cela augmente l’efficacité et optimise économiquement la suite du processus de traitement. On peut avoir un épaississement mécanique, par gravité ou par flottaison.

La stabilisation

La stabilisation dans le processus de traitement des boues consiste à réduire les éléments pathogènes, à éliminer les odeurs et à éliminer la capacité de putréfaction des matières organiques. On peut avoir une stabilisation biologique et une stabilisation chimique.

Différentes techniques (stabilisation aérobie, compostage…) et différents composés (calcaire, chlore…) sont utilisés dans chacun de ces processus de stabilisation.

La déshydratation

La déshydratation est une opération physique qui consiste à réduire le taux d’humidité et le volume de la boue. Elle permet d’augmenter de jusqu’à 40 % la teneur en matière sèche et de réduire les coûts de transport par la réduction de volume.

La baisse de l’humidité permet aussi d’augmenter le pouvoir calorifique des boues. La déshydratation peut se faire avec des centrifuges, des filtres de presse ou encore plus simplement par séchage.

Quelle utilisation faire des boues traitées ?

Après un traitement, une partie des boues peut être éliminée par incinération. Cette partie contient des particules lourdes et difficiles à gérer. Par contre, une autre partie des boues traitées peut être valorisée notamment dans l’agriculture.

Ces boues servent à faire un épandage sur les cultures comme de l’engrais ou du compost. Elles favorisent un meilleur rendement. Les boues traitées peuvent également être placées dans des fours thermiques afin de produire de l’énergie. Elles peuvent pareillement être réinjectées dans le circuit de production d’une industrie. Ceci réduit un tant soit peu le coût de production.

Auteur de l’article : Camille

Grande voyageuse et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, je tire la sonnette d'alarme à travers ce site afin de sensibiliser les plus sceptiques !