Les industries du vert sur lesquels il faudra compter en 2018

Prendre un virage « ecofriendly » devient de plus en plus attrayant, non seulement pour la planète, mais aussi pour tous business.

Alors que scientifiques et politiciens débattent encore de la vérité sur le réchauffement climatique et la diminution des ressources naturelles, les pratiques de « l’industrie du vert » jouissent non seulement de l’approbation de la population, mais aussi d’une économie en coûts, de politiques gouvernementales favorables et d’une rentabilité florissante.

Ces tendances laissent logiquement entrevoir plus d’occasions en termes de business pour l’industrie verte dans les années à venir.

Il existe bien des façons de tirer parti de cette tendance, qu’il s’agisse de cultiver des aliments biologiques, de fournir une expertise en matière d’efficacité énergétique, de laver les voitures, d’offrir des services de nettoyage qui utilisent des produits écologiques et bien d’autres.

Mais avant de se lancer dans une franchise verte, il est essentiel de comprendre cette industrie.

C’est quoi l’industrie verte ?

L’industrie verte se concentre sur la réalisation de profits tout en ayant un impact négligeable (voire bénéfique) sur l’environnement.

Les leaders de cette industrie font du développement durable une considération clé dans la prise de décisions au sein de l’organisation. Ils s’efforcent de réduire au minimum l’utilisation et la production de produits chimiques nocifs, de déchets dans la livraison de leurs biens et services.

Consciente de l’importance des ressources naturelles en déclin de notre planète (ou peut-être des opportunités économiques que cela crée), l’industrie verte cherche à répondre aux demandes d’aujourd’hui sans compromettre les besoins de demain.

Il y a différents degrés dans les démarches, les grandes usines peuvent installer des panneaux solaires pour réduire les coûts d’énergie, tandis qu’un restaurant local peut livrer à bicyclette pour réduire les émissions.

Quoi qu’il en soit, de plus en plus d’entreprises prennent des mesures, petites et grandes, en faveur d’une plus grande durabilité.

Alors que tout effort peut être considéré comme positif pour l’environnement, de nombreuses entreprises sont coupables de ce qu’on appelle le « greenwashing ».

Les « greenwashers », ces tricheurs

Le site greenwashing.fr définit le green washing (ou éco blanchiment) comme le fait pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique.

Elle va donc dépenser son budget communication pour redorer son blason (tout en continuant ses activités polluantes).

Certaines entreprises par exemple, vantent leurs produits biologiques, mais omettent de mentionner la pollution causée par leurs usines (oups) ou l’inefficacité énergétique de leur chaîne d’approvisionnement.

En tant que consommateur, il est donc préférable de s’assurer que les entreprises pratiquent ce qu’elles prêchent avant d’acheter leurs produits.

Les grandes tendances de l’industrie verte

Dans notre monde interconnecté, les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés à l’impact environnemental d’une population croissante qui se bat pour des ressources naturelles limitées. En termes simples, la plupart des gens sont ouverts aux produits moins nocifs, surtout si ces derniers sont accessibles.

À l’échelle mondiale, un rapport de 2014 indique que 55 % des consommateurs de 60 pays sont prêts à payer plus cher pour des biens provenant d’entreprises soucieuses de l’environnement.

Les ventes d’aliments biologiques en particulier semblent avoir pris un virage, bondissant de 11,3 % en 2014, alors que les ventes globales d’aliments n’ont progressé que de 3 %.

L’alimentation biologique est devenue beaucoup plus courante au cours des dernières années, dépassant largement le marché de niche qu’elle était autrefois. La croissance devrait se poursuivre fortement en 2018.

De toute évidence, les consommateurs se préoccupent plus que jamais de l’industrie verte et disposent des ressources nécessaires pour trouver les produits qui répondent à leurs besoins.

Et les entreprises s’en rendent compte ! Qu’il s’agisse de grandes multinationales et d’entreprises locales ou de la croissance significative des franchises vertes, le mouvement vert bat son plein et en tire tous les avantages.

Avec des avantages évidents en termes de coûts, de karma et d’appréciation de la clientèle, les affaires vertes et durables se développent et le franchisage n’a pas échappé à cette tendance. Dans ce contexte de soutien public et privé croissant, il n’est pas étonnant que nous continuions de voir croître les possibilités de franchisage écologique.

Quelques exemples dans différents secteurs

On le voit avec les entreprises de nettoyage écologique, les stations de lavage à sec comme la franchise auto clean concept ou encore les entreprises de toilettages, tous sont en excellente position pour voler des parts de marché à leurs concurrents moins respectueux de l’environnement.

Utilisant des produits entièrement naturels et biodégradables, souvent aussi efficaces que les produits traditionnels, ces entreprises réduisent leur impact environnemental et attirent les consommateurs exigeants.

La santé, le bien-être et les mouvements écologiques contribuent grandement à la révolution de l’alimentation biologique. Les restaurants, supermarchés et entreprises agroalimentaires répondent à la demande des consommateurs.

Les restaurants quant à eux utilisent de plus en plus de produits biologiques frais et servent des repas nutritifs dans un environnement écologiquement efficace afin d’attirer des consommateurs soucieux de leur santé.

La production d’aliments biologiques peut se faire à grande et petite échelle. Prenons l’exemple de la spiruline, une micro algue très en vogue, un des aliments les plus riches de notre planète (pour vous situer un peu, vous pouvez vous nourrir exclusivement de cette cyanobactérie et d’eau durant un an, plus d’infos sur https://www.sport-equipements.fr/nutrition-sportive/complement-alimentaire/spiruline/). On sait que cette dernière a le pouvoir de fixer les émissions de CO2 sur le principe de la photosynthèse.

Les gouvernements paient alors cette production parce que les producteurs absorbent le carbone ! Quand le pot arrive sur le marché, il est déjà rentable (idéalement, il faut que le site de culture soit situé à côté d’une usine à charbon).

Les professionnels de l’aménagement paysager peuvent maintenant se concentrer sur la réduction des pesticides et des engrais chimiques tout en retournant les matières organiques précieuses au sol par le compostage.

La vérification énergétique peut aider les propriétaires de maisons et d’entreprises à réduire leurs factures mensuelles et leur dépendance au réseau électrique traditionnel. De plus en plus, les experts en efficacité aident à moderniser et à écologiser les structures existantes.

Les installations solaires quant à elles ne s’essoufflent pas au contraire, elles sont de plus en plus nombreuses, car les panneaux tendent à être plus compacts et plus efficaces. Qu’il s’agisse d’installations sur toiture, de petits émetteurs de données ou d’écrans décoratifs, l’utilisation de l’énergie solaire est en plein essor.

Le commerce vert peut durer éternellement

Nous pouvons être sûrs d’une chose : augmenter la pollution terrestre ne sera plus jamais une bonne idée. Les méthodes de l’industrie verte sont à la hausse parce qu’elles sont de plus en plus demandées par les consommateurs, recherchées par les actionnaires et exigées par les gouvernements.

Les business durables sont ceux qui tiennent compte des ressources limitées disponibles et réduisent les coûts grâce à des intrants renouvelables et réutilisables, elles attirent les clients de niche dès le début et ont un énorme potentiel pour se développer dans le courant dominant. L’industrie verte a du sens maintenant et probablement pour toujours.

Auteur de l’article : Manu

Manu
Grand voyageur et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *