L’informatique verte : l’impact des ordinateurs sur l’environnement

Ordinateur d’occasion reconditionné

82% des Français possèdent un ordinateur aujourd’hui et nous nous soucions peu de l’impact environnemental de notre équipement informatique. Pourtant, les composants de nos matériels informatiques polluent. La fabrication, l’utilisation et la fin de vie de nos ordinateurs et tablettes représentent une pollution non sans conséquence pour notre environnement.

On estime que 2% des émissions de CO2 de l’humanité sont liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC), matériel informatique compris. Et au vu de la démocratisation massive de l’usage de l’informatique dans le monde, on peut s’attendre à ce que ce chiffre augmente dans les années à venir. Que faire face à cela ?

Qu’est-ce que l’informatique verte ou Green IT ?

L’informatique verte, ou informatique durable selon Wikipedia, est le penchant écologique de l’informatique. On peut également appeler ce concept « informatique durable » ou « Green IT ». Apparue au début des années 90, l’informatique verte prône un usage responsable des objets technologiques d’un point de vue écologique.

La loi NRE en 2000, Grenelle de l’environnement en 2007, loi sur la Transition énergétique en 2015 à propos de l’obsolescence programmée : toutes ces démarches d’actions publiques prennent en considération l’informatique verte. Cela démontre que le Green IT est un enjeu crucial au niveau politique.

Concrètement, l’informatique verte vise à développer une approche écologique dans nos comportements liés au numérique. L’écologie est un mouvement global, y compris dans le numérique !

Quel est l’impact de notre usage de l’informatique sur l’environnement ?

De manière générale, on estime que les TIC représentent environ 2% des émissions de CO2 dans le monde. Ce chiffre serait plutôt de l’ordre de 5 à 6% pour les pays axés sur la technologie (États-Unis, Japon, Europe). Cette proportion peut paraître faible, mais le problème réside principalement dans les composants que forment nos ordinateurs.

La fabrication d’un ordinateur a lieu dans la plus grande majorité des cas en Asie et plus précisément en Chine. Là-bas sont assemblés les composants qui forment les ordinateurs que nous utilisons quotidiennement. Ces composants contiennent de nombreux produits chimiques dangereux : cadmium, plomb, béryllium, mercure, chrome hexavalent… Ces éléments sont toxiques et représentent un danger pour la planète et la biodiversité.

En 2016, l’humanité a produit 45 millions de tonnes de déchets électriques et électroniques (DEE). Et seulement 20% de ces déchets sont collectés et recyclés ! Les composants informatiques non recyclés se retrouvent dans la nature et portent atteinte à l’équilibre de la biodiversité.

L’ordinateur reconditionné : une solution écologique pour réduire la pollution liée à l’informatique

Il existe pourtant une alternative simple à ce cycle néfaste qui consiste à produire des produits neufs puis à s’en séparer après un court cycle de vie.

Le reconditionnement d’ordinateur permet le réemploi du matériel informatique. En offrant une seconde vie à un ordinateur par l’occasion, vous diminuez la pollution liée aux déchets électriques et électroniques.

De plus, vous limitez la production de nouveaux matériels informatiques. D’un point de vue écologique, le réemploi de matériel informatique est très efficace !

Le matériel informatique est trop souvent remplacé à la moindre défaillance par manque de compétences, mais aussi tout simplement par manque d’information à ce sujet. Alors que tout ce matériel pourrait avoir une seconde vie dans l’informatique d’occasion.

Le réemploi du matériel informatique est déjà largement utilisé à petite échelle, il s’agit bien souvent du don de son ancien ordinateur à un proche. On pense par exemple à son vieil ordinateur que l’on a donné à membre de sa famille qui en a une utilisation moins fréquente. En faisant cela, vous pratiquez déjà l’informatique verte.

À plus grande échelle, il s’agit de s’approvisionner auprès d’un revendeur de matériel informatique reconditionné. Bien moins cher que du matériel neuf, les ordinateurs reconditionnés vous permettent de vous équiper à moindre coût. Le matériel informatique d’occasion est remis comme neuf. Les prix sont bien moins chers que du nouveau matériel alors qu’il s’agit d’ordinateurs tout à fait fonctionnels et proposant des performances de dernière génération. Vous trouverez des exemples d’ordinateurs reconditionnés sur https://www.tradediscount.com

Pour un acte écologique durable, pratiquez l’informatique verte et favorisez l’achat de matériel informatique d’occasion reconditionné !

Auteur de l’article : Manu

Manu
Grand voyageur et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

1 commentaire sur “L’informatique verte : l’impact des ordinateurs sur l’environnement

    Green IT

    (février 16, 2018 - 2:26 )

    Contrairement à ce qui est dit sur Wikipedia, le terme « Green IT » et l’intérêt pour cette démarche n’est apparu qu’au début des années 2000. Le terme « green IT » date lui même de 2005-2007. Nous avons résumé les grandes dates de cette démarche dans notre historique, ici : https://www.greenit.fr/2017/04/25/une-breve-histoire-du-green-it/

    En terme de définition, tous les professionnels du domaine s’accordent sur « un démarche d’amélioration continue qui vise à réduire l’empreinte environnementale, sociale et économique du numérique » pour le terme « green IT » (cf : https://www.greenit.fr/definition/ ). Un livre blanc est d’ailleurs en préparation par les experts du sujet pour (ré)expliquer la sémantique du sujet et les périmètres sous-jacents aux mots.

    Hope this help.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *