Tailler de façon écologiquement ses arbres : c’est possible !

Nous plantons parfois des arbres dans le jardin ou dans la cour pour profiter de leur ombrage ou déguster leurs fruits. Ces derniers peuvent devenir encombrants et salissants au fil des années. À juste titre, vous pouvez décider de les tailler pour vos besoins esthétiques ou pour répondre à des impératifs de sécurité. Mais, un élagage sauvage peut porter durablement atteinte à la vie de votre arbre. Découvrez quelques règles et principes à respecter absolument lors de cette opération.

La taille d’un arbre, un exercice risqué

Les branches des arbres se développent au fil des ans. Celles-ci finissent par devenir encombrantes, voire salissantes. Pour diverses raisons, une taille de votre arbre pourrait absolument s’imposer. Mais, ne perdez pas de vue que cette opération représente une véritable agression de votre arbre. Elle élimine systématiquement les réserves vitales entreposées au niveau des branches coupées. L’élagage d’un arbre demeure une tâche risquée qui menace sa survie. Abandonnez donc l’idée que la repousse interviendrait forcément. En effet, toute taille fragilise les racines d’un arbre ainsi que son système de défense. Celle-ci pourrait succomber par manque de ressources vitales ou sous l’attaque des maladies. Après chaque coupe, vous deviez avoir remarqué que l’arbre laisse pousser assez vite une flopée de petites branches. Cela ne signifie pas qu’il a retrouvé de la vigueur. Elle puise plutôt dans ses réserves nutritives pour lancer le renouvellement rapide des ramures arrachées. Cela suppose qu’elle devra en disposer suffisamment au risque de périr. Une taille sévère peut aussi déséquilibrer votre arbre. Cela se traduira par une réduction de sa résistance mécanique. La moindre bourrasque pourrait le déraciner. Pour protéger votre environnement, vous devriez laisser pousser normalement les arbres. Si nécessaire, recourez à une taille raisonnée avec une scie électrique pour préserver la physiologie de l’arbre concerné.

Le concept de taille raisonnée

Cette technique consiste à l’élaguer votre arbre de manière à protéger au maximum sa santé, son équilibre physique et son esthétique. En pratique, vous prenez vos dispositions pour supprimer le moins de branches. Vous éviterez ainsi de porter atteinte à la physiologie de votre arbre. Durant cette opération, vous ne devez pas perdre de vue le potentiel vital de votre arbre. Le concept de taille raisonnée repose sur des règles et des principes que vous avez l’obligation de respecter.

Une taille préventive

Pour éviter de torturer périodiquement votre arbre, choisissez bien son emplacement dans votre résidence. Cette analyse doit prendre en compte l’essence à planter. Anticipez son développement pour vous assurer que le site retenu lui conviendra. Cela permettra de le préserver des élagages récurrents. Une autre astuce consiste à recourir à la taille de formation. Dès le jeune âge de l’arbre, vous le contraignez à s’adapter à la configuration de l’espace disponible. Cela suppose des coupes préventives et régulières pour obliger l’arbuste à se développer convenablement. Cela la préservera d’une taille sévère par la suite.

Une taille méthodique

Pour réussir l’élagage d’un arbre, vous n’avez pas forcément besoin de compétences spécifiques. Vous pouvez réaliser cette tâche personnellement. Vous commencez par supprimer les branches mortes. Vous éliminez les ramures trop importantes. Arrachez aussi les ramifications trop basses pour pouvoir remonter le houppier. Cela permettra que l’arbre prenne de la hauteur lors de sa croissance. Cela le préservera de futures tailles sévères. Lors de cette opération, prenez toutes vos dispositions pour éviter une chute accidentelle.

Le recours à un élagueur arboriste

La taille d’un arbre apparaît comme une opération simple et à la portée de tous. Elle exige pourtant une certaine expertise, notamment pour les troncs géants et élevés. Si vous doutez de vos aptitudes, n’hésitez pas à solliciter l’assistance d’un professionnel. Ce dernier maitrise parfaitement les techniques et les règles d’une taille raisonnée. Il interviendra en prenant soin de respecter les meilleurs angles de coupe. À l’issue de l’opération, la formation d’un bourrelet cicatriciel préservera l’arbre des maladies. Un élagueur arboriste exécutera la tâche de manière à éviter des chutes accidentelles de branches.

La bonne période de taille des arbres

Antan, l’élagage des branches intervenait essentiellement en hiver. À cette période de l’année, les arbres se retrouvent au repos végétatif et perdent généralement leurs feuilles. Cela permettait de déterminer aisément les ramures à supprimer. Les professionnels estimaient qu’une taille réalisée en hiver aidait à mieux protéger l’arbre. Mais, ils ont finalement relevé de nombreux inconvénients à cette pratique et ont changé d’avis. En effet, le gel rend les branches des arbres plus fragiles. Les élagueurs s’exposent donc à de grands risques lorsqu’ils essaient de les grimper. Par ailleurs, le repos végétatif empêche une cicatrisation rapide de l’arbre. Cela interviendra uniquement après l’arrivée du printemps. Des maladies peuvent s’attaquer à votre arbre et la détruire définitivement. Une taille hivernale fragilise les branches et pousse l’arbre concerné à épuiser ses réserves vitales. Compte tenu de ces différents constats, l’hiver ne constitue plus une bonne période de taille.

Les professionnels recommandent maintenant la taille en vert pour préserver la santé des arbres. Cet élagage intervient lorsque l’arbre se trouve en pleine activité végétative. À ce moment, il dispose suffisamment de feuilles. Cela favorise la formation rapide d’un bourrelet cicatriciel dont les constituants chimiques protègeront votre arbre des pathogènes. La période idéale de taille se situe donc vers la fin du printemps et le début de l’été. Évitez cette activité après le mois d’août au risque d’exposer de jeunes pousses au gel. Les professionnels déconseillent également tout élagage au début du printemps. La montée de la sève intervient à ce moment. Toute coupe entrainera un gaspillage de cette ressource essentielle pour votre arbre. Cela se traduira par une perte des réserves de votre arbre. Peu importe la période de taille, vous devez absolument veiller au respect de la physiologie de l’arbre. Cela vous permettra de préserver la vie et la beauté de votre arbre. Vous disposerez ainsi d’un magnifique jardin ou d’une cour splendide. Ne recourez à la taille que si celle-ci s’impose. N’hésitez pas à demander les conseils et l’assistance d’un élagueur arboriste imprégné des exigences environnementales.

Rate this post

Auteur de l’article : Camille

Camille
Grand voyageur et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *