Comment conserver ses légumes grâce à la lactofermentation ?

Le terme de lactofermentation ne vous dit peut-être rien, pourtant vous consommez chaque jour des aliments fermentés. La choucroute, le pain, les yaourts et les cornichons  sont des exemples parmi d’autres. Explications ci-dessous.

Qu’est-ce que la lactofermentation ?

La lactofermentation est un procédé de transformation des sucres en acide lactique grâce aux bactéries telles que lactococcus, lactobacillus et streptococcus.

L’acide lactique est un agent antimicrobien qui détruit les agents pathogènes et les bactéries responsables de la moisissure et du pourrissement en acidifiant le milieu dans lequel il se trouve.

La lactofermentation est un mode naturel de conservation des aliments qui remonte à la préhistoire. On a retrouvé des traces de ce procédé datant de 8000 ans. C’est un excellent moyen de conserver les aliments, qui a fait ses preuves et dont on ne doute plus des bienfaits sur la santé.

Les bienfaits de la lactofermentation

  • Les aliments lacto fermentés sont riches en nutriments : non seulement ce procédé les préserve mais des études ont montré qu’il renforce notamment la teneur en vitamines du groupe B, essentielles à l’organisme.
  • La vitamine C contenue dans le chou est multipliée par six durant la fermentation. Manger de la choucroute est bon pour la santé, à condition de ne pas abuser de la charcuterie qui l’accompagne.
  • La lactofermentation améliore la digestion et régule la production d’acide gastrique. L’estomac et la muqueuse intestinale sont ainsi protégés pour un meilleur confort digestif.
  • Elle favorise l’assimilation des glucides et des protéines.
  • Elle détruit les substances indésirables qui deviennent toxiques lorsqu’elles sont absorbées en quantité.
  • Elle optimise l’absorption des vitamines, minéraux, enzymes.
  • Les ferments lactiques sont des probiotiques essentiel à l’équilibre de la flore intestinale qui joue un rôle important sur l’état de santé général.
  • La durée de conservation est de plusieurs mois, sans additif, sans congélation ou autre procédé.
  • Elle donne du goût aux aliments et convient aux personnes allergiques au lactose.
  • Elle réduit le risque de maladies chroniques.

Source :

Des blogs, des livres, des recettes… ce procédé utilisé depuis la préhistoire et prisé pour ses vertus naturelles revient sur le devant de la scène culinaire.

Pourquoi manger des aliments fermentés ?

En plus du fait qu’ils ont bon goût il y a plusieurs bonnes raisons de commencer à faire et à manger des aliments fermentés :

Probiotiques

Manger des aliments fermentés et boire des boissons fermentées comme le kéfir et le kombucha introduira des bactéries bénéfiques dans votre système digestif et aidera l’équilibre des bactéries dans votre système digestif. Il a également été démontré que les probiotiques aident à ralentir ou à renverser certaines maladies, à améliorer la santé intestinale, à faciliter la digestion et à améliorer l’immunité !

Mieux absorber les aliments

Avoir un bon équilibre entre les bactéries intestinales et suffisamment d’enzymes digestives vous aide à absorber une plus grande quantité de nutriments dans les aliments que vous mangez. Associez ceci à votre régime alimentaire sain et vous absorberez beaucoup plus d’éléments nutritifs des aliments que vous mangez. Vous n’aurez pas besoin d’autant de suppléments et de vitamines, et vous absorberez plus de nutriments vivants dans vos aliments.

Votre budget

L’intégration d’aliments sains dans votre alimentation peut devenir coûteux, mais pas avec les aliments fermentés. Vous pouvez faire votre propre lactosérum à la maison pour quelques euros. Faire fermenter de nombreux aliments ne coûte pas cher. Les boissons comme le kéfir et le kombucha peuvent être faites à la maison également et coûtent seulement quelques centimes par portion. L’ajout de ces éléments à votre alimentation peut également réduire le nombre de suppléments dont vous avez besoin, ce qui contribue à augmenter votre budget.

Conservation de la nourriture

La choucroute, les cornichons, les betteraves et autres aliments du jardin ne se conservent que quelques jours au réfrigérateur. Une fois lacto-fermentés, ils se conservent des mois fermentée dure des mois ! La lacto-fermentation vous permet de conserver ces aliments plus longtemps sans perdre les nutriments comme vous le feriez avec la mise en conserve traditionnelle.

Comment conserver ses légumes grâce à la lactofermentation ?

lactofermentationChacun de nous se souvient d’une grand-mère qui préparait des bocaux qu’elle alignait sagement sur une étagère pour avoir des fruits et des légumes toute l’année. Aujourd’hui, on n’a plus guère le temps de faire des conserves et c’est tant mieux.

Si on se souvient avec nostalgie des haricots verts du jardin qui accompagnaient le rôti d’un dimanche d’hiver, il faut savoir que le procédé de stérilisation utilisé détruit non seulement les bactéries mais aussi les vitamines, minéraux, enzymes qui ne supportent pas les hautes températures. Que vous utilisiez un stérilisateur ou un autocuiseur, la température doit être de 100°C, aucun nutriment n’y résiste.

La lactofermentation est un processus beaucoup plus simple à réaliser pour lequel vous avez juste besoin de pots en verre munis d’un couvercle à visser.

Utilisez des légumes bio car des études ont prouvé que les bactéries lactiques se développent en plus grand nombre dans un sol exempt de produits chimiques.

  1. Lavez et ébouillantez les pots durant quelques minutes.
  2. Épluchez, lavez et coupez les légumes en menus morceaux.
  3. Remplissez les pots en tassant les légumes pour chasser l’air.
  4. Ajoutez 1 cuillère à soupe de sel pour un pot de 1 litre.
  5. Versez de l’eau tiède afin de remplir les vides et de façon à juste couvrir les légumes.
  6. Fermez les pots : attention, les couvercles ne doivent pas être serrés.
  7. Laissez 2 à 3 jours à température ambiante et à l’abri de la lumière, un peu moins longtemps en été.
  8. Vissez les couvercles au maximum et mettez au frais. Attendez au moins 1 mois avant de déguster.

Auteur de l’article : Herve

Herve
Attentif à la cause environnementale depuis très longtemps, je peux partager ma passion via ce blog. Père des 3 enfants, heureux mari .. et propriétaire d'un chien et deux chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *