Huit conseils pour passer facilement à une alimentation bio

La révolution dans l’assiette a commencé ! De plus en plus de personnes s’éloignent des supermarchés traditionnels et de l’agriculture conventionnelle. Leur choix ? Une alimentation bio, majoritairement de saison et souvent locale. Mais beaucoup hésitent encore à passer à une alimentation bio, craignant de faire exploser leur budget courses. Si vous êtes de ceux-là, sachez qu’il est possible de consommer en majorité des aliments bio sans se ruiner. On vous donne huit conseils concrets pour y arriver !

Le Bio, définition

On parle d’alimentation « bio » pour désigner des produits issus de l’agriculture biologique. Ce mode de culture et d’élevage fait appel à des techniques agricoles – certaines très anciennes, d’autres modernes – qui respectent l’environnement et les animaux. Additifs, engrais et pesticides sont bannis. Les matières premières naturelles sont privilégiées. Source : Econo-Ecolo

Trouvez le bon endroit

Aujourd’hui, il existe mille et une manières de consommer bio. Il faudra donc trouver l’endroit qui fonctionne le mieux pour vous, selon votre budget et vos habitudes. Si vous avez un petit budget et que vous voulez y aller en douceur, vous pouvez commencer par acheter des produits bio dans votre supermarché. Ou trouver le magasin bio le moins cher dans votre ville.

Pour les plus pressés, les paniers bio sont intéressants car ils sont livrés chez vous et vous permettent d’avoir tous vos fruits et légumes pour la semaine, sans prise de tête. Si vous aimez la régularité et le contact avec les producteurs, les Amap et le réseau La Ruche qui dit oui sont des options intéressantes. De même que les drive fermiers et les boutiques de producteurs. Essayez plusieurs options, vous vous rendrez vite compte de ce qui convient le mieux à votre budget et à votre emploi du temps.

Evitez les produits transformés

Si vous commencez à faire vos courses en magasin bio, vous allez peut-être faire une erreur : celle d’acheter des produits transformés, comme des plats préparés, des salades emballées, etc. C’est ce qui coûte le plus cher en bio et cela fera automatiquement exploser votre budget courses. Passer à une alimentation bio, c’est aussi faire l’effort de faire plus de choses soi-même. On cuisine à partir d’aliments frais, on lave sa salade et on trouve des alternatives. Par exemple, pour le goûter des enfants, une tranche de pain bio et un carreau de chocolat au lieu de biscuits.

Privilégiez les aliments locaux et de saison

manger-bioManger bio, ce n’est pas toujours écolo. S’il est industriel, venu de l’autre bout du monde ou suremballé, le bio perd son impact positif pour l’environnement. Il convient donc de privilégier les aliments de saison, qui n’ont pas besoin de serre ultra-chauffées pour pousser. Et s’ils sont de saison, il y a plus de chances qu’ils soient locaux. Vous les payerez donc moins cher, puisque le coût du transport est plus faible. Le bilan carbone de votre alimentation en sera lui aussi réduit !

Si vous ne connaissez pas les fruits et légumes de saison, téléchargez un calendrier et placez-le dans votre cuisine ou gardez-le dans votre téléphone pour pouvoir le consulter quand vous faites vos courses. Le local, ce n’est pas valable que pour les fruits et légumes. En magasin bio, vous trouverez aussi des aliments secs produits près de chez vous :

  • pâtes,
  • farine,
  • lentilles,
  • pois chiches,
  • etc..

Consommer des aliments de saison, c’est aussi l’occasion de redécouvrir le vrai goût des fruits et légumes. Vous pourrez cuisiner vos légumes bio plus simplement tant ils sont naturellement goûteux. Les accompagner d’une céréale et d’une légumineuse suffit généralement !

Prenez de nouvelles habitudes

Pour passer au bio sans exploser son budget, il faut prendre quelques nouvelles habitudes. Notamment en ce qui concerne le stockage. Le bio, sans pesticides ni conservateurs, se garde moins longtemps. Pour éviter le gaspillage, il est donc vivement recommandé de faire une liste de courses stricte (voire un planning de repas pour la semaine) afin de n’acheter que ce dont vous avez besoin. Pour vous simplifier la vie, vous pouvez cuisiner tous vos légumes en même temps puis les conserver dans des contenants (en verre et sans bisphénol !). Ainsi, vous aurez juste à les faire réchauffer et à les ajouter aux aliments secs du jour. Un gain de temps qui permet de consommer facilement tout ce qui se trouve dans votre réfrigérateur !

Privilégiez le vrac

En magasin bio ou même en supermarché, le rayon vrac va devenir votre allée favorite. C’est moins cher, meilleur pour l’environnement et on y trouve souvent des produits locaux. Vous pourrez y acheter vos céréales, légumineuses, noix, fruits secs, etc. Pour réduire encore plus votre impact carbone, n’utilisez pas les sacs en papier mais achetez (ou fabriquez!) plutôt des sacs en coton réutilisables. Ils sont pratiques et passent en machine avec le reste du linge !

Mangez moins de viande et de poisson

En bio ou en conventionnel, la viande et le poisson, c’est ce qui coûte le plus cher. Si vous passez au bio en consommant de la viande tous les jours, il est certain que votre budget va exploser. D’un point de vue nutritionnel, manger de la viande une à deux fois par semaine suffit amplement pour couvrir les besoins. Idem pour le poisson ! Et vous réduirez également votre impact carbone. Saviez-vous qu’il faut 10kg de protéines végétales pour produire 1kg de protéines animales ? Pour produire 1kg de protéines animales, il faut aussi jusqu’à cent fois plus d’eau que pour produire 1kg de protéines végétales.

Ne vous inquiétez pas pour vos niveaux de protéines si vous réduisez votre consommation de viande. Vous en trouverez assez dans les céréales, les légumineuses et les oeufs.

Investissez dans un congélateur

Vous avez envie de courgettes en hiver ? De poivrons dès le mois d’avril ? Pour manger hors saison et bio sans se ruiner, la solution, c’est la congélation. Soit en achetant du surgelé en magasin bio, soit en congelant vous-même les aliments que vous voulez consommer toute l’année. En plus, c’est facile et rapide à cuisiner.

Ne vous mettez pas la pression

Inutile de vous dire « à partir de cette semaine, je mange 100% bio » si votre budget ne vous le permet pas. Si vous achetez encore quelques produits en supermarché, ce n’est pas grave : ne vous blâmez pas.

Pour votre santé, le plus important est d’acheter vos fruits et légumes en bio, car ce sont les aliments les plus traités. Si vous buvez du vin, essayez le bio, car les vignes sont elles aussi traitées très régulièrement avec des produits particulièrement toxiques.

Si besoin, allez-y par étapes. Cela peut prendre plusieurs mois avant de trouver l’équilibre entre ce que vous achetez en bio et en conventionnel tout en respectant votre budget. Mais, à terme, c’est votre santé qui est en jeu. Si vous avez du mal à mettre de nouvelles habitudes en place, rappelez-vous cela et vous aurez certainement un regain de motivation.

Auteur de l’article : Herve

Herve
Attentif à la cause environnementale depuis très longtemps, je peux partager ma passion via ce blog. Père des 3 enfants, heureux mari .. et propriétaire d'un chien et deux chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *