Pollution de l’environnement : comment limiter les dégâts ?

Depuis plusieurs siècles déjà, l’humanité a amorcé un impressionnant processus de développement. Des progrès techniques et technologiques remarquables ont été réalisés et continuent de voir le jour. Malheureusement, ces différentes évolutions ont généré de fâcheuses conséquences sur l’environnement, notamment sa pollution à grande échelle. Pour éviter d’en arriver à sa destruction totale, les pays ainsi que les organisations internationales mettent en œuvre des mesures de diverses natures. Sauvegarder l’environnement étant l’affaire de tous, chaque habitant de la terre doit s’employer à l’atteinte de cet objectif. Voici quelques idées à mettre en œuvre au quotidien pour sauver ce patrimoine commun qu’est la terre.

Planter des arbres

Parmi les nombreuses actions qui peuvent être menées pour préserver l’environnement, la plantation d’arbres occupe une place de choix. Il en est ainsi, car ces derniers jouent des rôles fondamentaux. Leur présence dans une région permet de purifier l’atmosphère de diverses manières.

La récupération et le stockage du carbone présent dans l’atmosphère

L’activité humaine à travers la révolution industrielle a considérablement porté atteinte à l’environnement. Tout a commencé par le charbon de bois qui était utilisé comme énergie de production. Aujourd’hui, la pollution provient en grande partie des dérivés du pétrole.

Après une dizaine d’années de vie, les arbres commencent à stocker le carbone présent dans l’atmosphère, ce qui participe à la purification de celle-ci.

La production d’oxygène par la photosynthèse

Grâce au processus de la photosynthèse, les arbres absorbent le dioxyde de carbone qui provient en grande partie de la combustion des énergies fossiles telles que le charbon, le pétrole ou le gaz naturel. Ce dioxyde de carbone absorbé est ensuite transformé en oxygène. Sans les arbres pour réaliser cette purification de l’atmosphère, l’on assisterait à une importante pollution de l’air, d’où la nécessité d’en planter le plus possible.

La fixation des sols

La purification de l’air ne constitue pas le seul rôle susceptible d’être joué par les arbres dans le processus de sauvegarde de l’environnement. Grâce à leur structure, les arbres parviennent à protéger les sols en luttant efficacement contre les glissements de terrain. En effet, sans le soutien des racines qui servent de filet, le sol pourrait glisser lors des fortes pluies et tempêtes.

Opter pour les énergies vertes et respectueuses de l’environnement

Les énergies fossiles telles que le pétrole, le gaz naturel ou le charbon proviennent essentiellement de la terre. L’extraction, la transformation, le transport et la combustion de ces hydrocarbures entraînent de lourdes conséquences sur l’environnement. Il s’agit notamment de l’émission d’importantes quantités de CO2 et d’autres gaz à effet de serre tel que le méthane. Le grand problème avec ces types d’énergies est qu’ils sont disponibles en quantité limitée. Le stock actuellement exploité sur terre est le fruit d’un processus de fossilisation ayant pris plusieurs millions d’années pour être aujourd’hui utilisable. Il n’est de ce fait pas possible d’espérer leur renouvellement pour les années à venir.

À l’opposé des énergies fossiles qui participent à la pollution et à la destruction progressive de l’environnement, l’on retrouve les énergies renouvelables qui constituent la meilleure alternative aux autres formes d’énergies. En effet, la production et l’utilisation des énergies renouvelables (l’énergie solaire, éolienne, la biomasse et autres) ne présentent aucun inconvénient pour l’environnement. C’est une forme d’énergie totalement naturelle, saine et dont le choix présente de nombreux avantages. L’un des plus importants parmi ces derniers est que les énergies renouvelables sont inépuisables. Elles sont disponibles un peu partout sur la planète et sont en mesure de satisfaire les besoins de tout le monde. La meilleure manière d’apporter sa contribution personnelle à la préservation de l’environnement est de se tourner vers cette forme d’énergie. Son exploitation ne produit ni dioxyde de carbone ni aucun autre type de gaz à effet de serre susceptible de nuire à l’environnement.

Comment alors passer aux énergies vertes ?

Désireuses de participer à la sauvegarde de l’environnement, de nombreuses entreprises se sont lancées dans la fourniture d’énergies renouvelables aux populations. Pour équiper sa maison d’une énergie respectueuse de l’environnement, il suffit donc de se référer à une entreprise spécialisée dans ce domaine comme Planète OUI et le tour est joué. Dans l’optique de faciliter la tâche aux ménages et ainsi accélérer la transition vers les énergies vertes, cette entreprise offre d’importantes réductions sur ses prestations. Pour bénéficier desdites réductions, il suffit de dénicher un code promo Planète OUI sur un site de codes promo.

Éviter l’utilisation des produits toxiques

Adoptez une attitude écoresponsable en évitant de jeter les produits dangereux dans les toilettes, l’évier, la poubelle, les égouts ou dans un coin de votre maison. Référez-vous plutôt à un centre de collecte de produits dangereux qui saura traiter ces derniers de façon adéquate. Aussi, évitez d’utiliser les produits composés de substances nocives pour l’environnement. De nombreuses entreprises proposent aujourd’hui des produits d’entretien dont l’utilisation ne présente pas de risques environnementaux. Portez votre choix sur ces types de produits. Vous préserverez au passage votre santé en évitant d’inhaler les gaz qui émanent des produits d’entretien dangereux pour l’environnement.

Réduire la consommation d’eau

L’eau est une précieuse ressource naturelle cruciale pour la vie sur terre. Pour cette raison, elle doit être exploitée de manière judicieuse. Pour éviter une surexploitation de cette ressource et ainsi protéger l’environnement, il faut opter pour une réduction de sa consommation quotidienne. Adopter certaines habitudes de vie simples permet d’y arriver. À titre illustratif, au lieu de jeter les eaux usées de cuisine, vous avez la possibilité de vous en servir pour arroser les plantes de votre jardin. Vous pouvez également essayer de passer moins de temps sous la douche, car plus l’on reste dans sa salle de bain et plus l’on utilise le précieux liquide.

Éviter de jeter les emballages en plein air

La pollution de l’environnement par le jet des emballages en pleine nature est un sérieux problème auquel font face les autorités à divers niveaux des grandes villes. En effet, la plupart des emballages des produits de première nécessité achetés dans les supermarchés et magasins sont en plastique. La production de ce dernier nécessite l’usage de ressources naturelles non renouvelables comme le pétrole, le charbon ou le gaz naturel. Le processus de production étant à la fois long et complexe, la fabrication du plastique se révèle énergivore et très gourmande en eau. Distillation, cracking, polymérisation, ajout de plastifiants, ajout d’additifs, façonnage : autant d’étapes nécessaires pour obtenir un sachet plastique qui ne sera utilisé que quelques heures et ensuite jeté.

En plus de polluer l’environnement durant le processus qui aboutit à sa fabrication, le plastique continue de détruire ce dernier une fois jeté. En effet, lorsqu’il se retrouve dans la nature, le plastique prend plusieurs années pour se décomposer. Un briquet jeté sur le sol prendra 100 ans pour se décomposer, une serviette hygiénique prendra plus du quadruple de cette durée. Au même moment, une bouteille en plastique prendra près de 1000 ans pour se décomposer. De plus, à l’issue de la décomposition où le plastique disparaît, des résidus toxiques demeurent. Les particules nocives et non biodégradables provenant des divers additifs ajoutés au cours de la production sont libérées et s’infiltrent dans le sol et les eaux. L’environnement demeure ainsi pollué et ce sont les humains qui subissent les conséquences.

Pour toutes ces raisons, prenez toujours le soin de jeter vos emballages dans les poubelles afin qu’ils soient convenablement traités. Aussi, pour vos courses, préférez les sacs biodégradables.

Auteur de l’article : Camille

Camille
Grande voyageuse et très sensible à tout ce qui touche à l’environnement, le tire la sonnette d'alarme à travers ce blog tout en essayant de sensibiliser les plus septiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *