Le respect des animaux, une question éthique importante

Par la déclaration Universelle des Droits Des Animaux (DUDA) de 1978, l’UNESCO a révolutionné l’ère de la protection des animaux. Désormais, il ne faut pas seulement les défendre et veiller à leurs sauvegardes. Ces être vivants méritent d’être respectés. Si cela semble plus facile à inculquer à certains adultes, la tâche est plus dure pour de ceux qui possèdent des commerces d’animaux. Il s’agit ainsi d’une question éthique majeure qu’il faut inculquer aux enfants dès leur jeune âge.

Qu’est-ce que le respect des animaux ?

Le respect des animaux est associé, comme pour les humains, à l’estime de ces êtres et la reconnaissance de leur valeur et de leur place dans le monde. Il est surtout question de respecter leur corps, et de les traiter avec bienveillance sans atteinte à l’intégrité. D’après la DUDA, sur le plan physique, la différence de races et de comportement doit être respectée au niveau des différents animaux.

Aucun pécore ne devrait avoir à subir des séquelles suite à une maltraitance domestique ou commerciale. D’ailleurs, la traite d’animaux ou leur utilisation à des fins commerciales, comme dans les cirques et zoos, est proscrite. Au moment où les animaux domestiques sont adulés, protégés et traités comme des rois, les autres sont abattus sans aucun égard. L’expression « abattre un homme comme un chien » en elle-même représente une insolence ou une insulte à l’égard de l’espèce animale.

Qu’en est-il de l’abattage des animaux ?

protection-animaux-ethiqueTout comme l’être humain, les animaux devraient avoir droit à mourir sans souffrir atrocement. L’abattage de ces êtres vivants n’est pas interdit. Mais, cela doit être réalisé avec des procédés atténuant la douleur qu’ils ressentent. Aussi, les animaux être transportés dans de bonnes conditions.

Cependant, bien que certains soient très dangereux, ils méritent d’être bien traités. Le respect, c’est également de reconnaître à chaque espèce le droit de se protéger contre ses congénères et ceux de l’autre espèce.

Pourquoi le respect des animaux est-il important ?

Dans un monde où l’homme et les animaux sont amenés à cohabiter, les rapports de force visant à dominer, voire éliminer, une espèce semble absurde. Le respect ne devrait plus être un droit réservé uniquement à l’espèce humaine dite supérieure, mais à tous les vivants. De plus, vu la relation étroite qui existe entre humains et animaux, accorder la même attention à ces deux êtres doit être un impératif.

Les animaux sont aussi sensibles que les hommes

Tout comme les êtres humains, les animaux souffrent, crient et meurent lorsqu’ils sont sujets à des douleurs intenses. Il n’est pas rare non plus de rencontrer certaines espèces animales souffrant de pathologies proches de celles humaines comme le rhume. Les chiens, les moutons, les lions, etc. possèdent également des organes respiratoires, cardiaques, urinaires, etc. Ils saignent et ressentent les changements et les émotions. Pour toutes ces raisons, l’instinct dominateur de l’homme a plusieurs raisons de laisser place à la compassion, la tolérance et la cohabitation pacifique.

Ils partagent l’habitat des hommes

Les animaux et les hommes ont de tout temps, partagé le même habitat : la terre. Si, aujourd’hui, à l’ère moderne, l’homme s’est éloigné, il reste tout de même proche de certaines espèces animales. Les animaux domestiques font, indubitablement, partie des plus grandes aides de l’humain. Ce dernier peut compter sur eux pour protéger sa maison, ses enfants, aller en voyage et même produire sa nourriture.

Ces êtres vivants, traités de « bêtes », ont montré continuellement leur importance aux côtés l’espèce dite supérieure. Cette seule entraide suffirait pour convaincre les Hommes de traiter le règne animal avec indulgence. Les humains pourraient ainsi leur donner les meilleures conditions de vie et même de mort.

Comment apprendre aux enfants le respect des animaux ?

Le monde adulte, qui se heurte vite à tous les bienfaits du respect accordé aux animaux arrive à mettre celui-ci en œuvre aisément. Cependant, les enfants, moins conscients de l’importance de cette attitude, vont, très souvent, à son encontre. Il revient aux parents dans un premier temps de montrer l’exemple. Les tout petits doivent apprendre qu’autant que gifler un homme soit passible d’emprisonnement, toute forme de violence physique doit être punie.

Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à vos enfants que toute créature vivante mérite de la gentillesse, et il est important qu’ils sachent aussi comment interagir en toute sécurité avec nos amis à poils, à écailles et à plumes.

La crainte de l’animal

protection-animauxQue vous ameniez un nouvel animal chez vous ou que vous vous approchiez du chien d’un étranger, le fait d’enseigner à vos enfants les règles de base concernant les animaux protégera à la fois votre enfant et l’animal. Environ 70 % des morsures de chiens touchent des enfants de moins de 10 ans, et 77 % des morsures de chiens sont le fait de chiens appartenant à la famille ou à des amis.

Leçons à inculquer aux enfants au sujet des animaux :

  • Apprenez à vos enfants à toujours demander à un adulte avant d’approcher un animal qu’ils ne connaissent pas. Cela est particulièrement vrai pour les animaux de compagnie qui sont des animaux d’assistance.
  • Si un adulte dit que l’animal est amical, tendez votre main, paume vers le haut, et déplacez-la doucement vers le nez de l’animal pour le renifler. Ne touchez pas les yeux, les oreilles, le nez, la bouche ou les parties génitales de l’animal.
  • Caressez toujours un animal avec douceur, sans le tirer ou le tirer, et jamais par derrière.
  • Ne laissez jamais un jeune enfant sans surveillance avec un animal. Des accidents peuvent se produire, même avec les enfants et les animaux les plus fiables.
  • N’approchez jamais un animal, même le vôtre, lorsqu’il mange, dort, mâchouille un jouet ou s’occupe de ses petits.
  • Ne faites pas de bruits forts ou de mouvements brusques lorsque vous vous approchez d’un animal.
  • Ne laissez pas votre enfant toucher un chien ou se tenir près de lui pendant les périodes d’excitation intense.
  • Par exemple, ne laissez pas les enfants s’approcher lorsque le chien aboie après un écureuil, est excité par la présence de quelqu’un à la porte ou est en train de manger.
  • Apprenez aux enfants à ne jamais s’approcher d’un animal sauvage. Même les lapins dans la cour peuvent mordre.
  • Apprenez à vos enfants à ne pas provoquer ou taquiner un animal. La moitié des attaques contre des enfants sont considérées comme provoquées.
  • Assurez-vous que vos enfants comprennent qu’un animal de compagnie est une créature vivante dont il faut prendre soin et qu’il faut respecter.
  • Dites aux enfants que les animaux ont des besoins et des sentiments, et qu’ils comptent sur notre amour et nos soins.

Il faudra aussi arrêter d’utiliser l’appellation « bête » qui dégrade l’image de la créature qui est ainsi automatiquement vue inférieure. Chaque enfant et adulte doit être éduqué à traiter un animal comme un être vivant et sensible qui est susceptible de se défendre au besoin.

Conclusion

Le respect des animaux ne doit juste pas être une idéologie. Il s’agit d’une question d’éthique qui permet de mieux vivre sur cette planète. Autant les humains doivent être respectés, autant les créatures du règne animal méritent de la tolérance, de la compassion et de l’amour.

 

Auteur de l’article : Herve

Attentif à la cause environnementale depuis très longtemps, je peux partager ma passion via ce blog. Père des 3 enfants, heureux mari .. et propriétaire d'un chien et deux chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *